Equipe

Les fondatrices

JULIETTE DURET

© Lisa Lesourd

Après et en parallèle de sa formation, Juliette travaille avec les metteurs et metteuses en scène David Géry, Géraldine Martineau, Julie Peigné, Maya Ernest, Florian Sitbon, Vincent Debost et Sandrine Lanno. Elle se tourne ensuite vers la mise en scène et explore la thématique de la violence ordinaire, avec les pièces, Scènes de Chasse en Bavière de Martin Sperr, et Légendes de la Forêt Viennoise d’Odon von Horvath. Elle travaille avec Frédéric Bellier Garcia sur la création de Chat en Poche de Georges Feydaud et rencontre Maud Chappaz, avec qui elle se forme au théâtre forum et construit plusieurs projets en lien avec le territoire et la prévention. Elle continue d’explorer son outil et se forme au chant, à l’expression corporelle, la danse moderne, la performance et le théâtre immersif en suivant régulièrement des stages. Elle tourne avec des réalisateurs comme Elsa Diringer et Claude Mouriéras (Du bon boulot), Pierre Schoeler (Un peuple et son roi), Charlotte Dauphin (L’Autre), Mathieu Vadepied et Olivier Nakache (En Thérapie). En 2017, elle fonde la compagnie Cassidy avec Marine Bellier-Dézert et intègre le Collectif du Libre Acteur. En ce moment, elle joue dans Mon Âme au Diable, de et par Mar- gaux Cazedeneuve, A vos marques, une écriture de plateau sur le monde du travail mis en scène par Marine Bellier-Dézert et Antony Carleso, Tous contre tous d’Arthur Adamov, mis en scène par Roland Timsit et David Ajchenbaum et King Kong théorie, de Virginie Despentes, qu’elle met en scène. La pièce s’accompagne d’un débat sur les rapports femmes / hommes et les questions de genre. Elle travaille aussi à l’adaptation de la bande-dessinée Le Singe de Hartlepool, de Jérémy Moreau et Wilfrid Lupano. 


CORALIE EMILION-LANGUILLE

© Natacha Lamblin

En 2021, Coralie Emilion-Languille mettra en scène et interprètera Ce bougeoir que tu tiens, ma fille de Maia Brami au MAHJ et jouera dans les pièces Rotterdam, la nuit, de Charif Ghattas au théâtre de La Reine Blanche et à Avignon, et Là où tu es de Brigitte Barbier au théâtre de La Manufacture des Abbesses. Depuis une quinzaine d’années, après des études de théâtre et de psychologie clinique du travail, elle explore différents fils artistiques qui sont au fond tous reliés, l’humain et l’intime. Elle a suivi les enseignements des metteurs en scène et directeurs d’acteurs tels que Paula Brunet Sancho, David Géry, Michel Bulteau, Damien Acoca, Martine Tollet, Claire Astruc, Chloé Latour, Delphine Eliet, Simon Hanukaï et Sebastien Bonnabel. Elle a joué dans différentes pièces et opéra dont, Valentina-Tchernobyl, née pour l’amour de Svetlana Alexievitch, mise en scène par Laure Roussel et elle-même avec les collaborations de Paula Brunet-Sancho et Michel Bulteau. Tout va bien se passer de Maïa Brami, qu’elle co-met-en scène avec Bruno Fougniès, J’ai toujours eu l’impression d’avoir cet âge-là de et mis en scène par elle-même, avec le soutien de l’OCD et l’Amicale laïque de Castelnaud-la-Chapelle, La Mécanique de l’ornithorynque de Delphine Gustau sous la direction de David Negroni, Debout sur la langue d’Antoine Wauters, création de Paula Brunet-Sancho, Kosmos de Sylvie Négre-Leroy (opéra), mis en scène par Stanislas Grassian à l’Unesco. Elle collabore, en tant que directrice d’acteurs et metteuse en scène, entre autres sur Reversible de et avec le chorégraphe Bouziane Bouteldja, Dépendances de Charif Ghattas au théâtre du Rond-Point. Pour la télévision, elle a joué entre autres sous la direction de Lucien Jean-Baptiste, dans Il a déjà tes yeux, et de Frédéric Tellier dans Les hommes de l’ombre. Elle est aussi directrice d’acteurs pour le cinéma et la télévision, en plateau et préparation au plateau, et collabore avec des comédiens comme Lucien Jean-Baptiste, Aïssa Maïga, Anne Consigny… Elle est directrice artistique de la Cie Honorine Productions et aussi plasticienne, exposée notamment à la galerie Belair au Luxembourg, au musée de la Halle Saint Pierre et à La Reine Blanche La confidence comme preuve d’amour. Ces œuvres sont publiées dans le livre éponyme de la pièce Tout va bien se passer de Maïa Brami, aux éditions de La feuille de thé.


ARMELLE GERBAULT

© Olivier Allard

Armelle commence la danse classique à l’âge de 4 ans. Elle intègre le conservatoire de Versailles et en sortira médaillée d’or à l’âge de 16 ans. Après sa formation classique, elle intègre la troupe de Kamel Ouali et participe à des spectacles de grandes envergures tels que « Cléopâtre », ainsi qu’à des plateaux de télévision pour des promotions d’artistes . De cette rencontre avec la caméra naîtra son envie de jouer, et l’amour du jeu. Elle débute son expérience théâtrale avec Nicolas Briançon sur « Le songe d’une nuit d’été ». Suivront des expériences à la télévision puis au cinéma, notamment dans « Engrenages », « Banlieue 13 », « L’un dans l’autre » de Bruno Chiche. Elle est également chorégraphe pour des artistes tels que Sophie Marceau ou le groupe The Foals, et également sur des shows visuels et des publicités comme ceux de Roger Vivier, L’Oréal et bien d’autres. Le mouvement garde une grande place dans ses choix artistiques et développe son univers à travers la direction artistique, le coaching gestuel et bien sûr la chorégraphie. On a pu la voir sur scène dernièrement dans Palace, de Jean Michel Ribes, ainsi que dans l’équipe de Stereotop, au côté d’Alex Lutz et Bruno Sanchez .


FANNY PASCAUD

 

© Bertrand Skol

Formée depuis plusieurs années au Method Acting par Robert Castle, professeur du Lee Strasberg Institute de NY et créateur de l’International Theatre of New York, elle intègre en 2016 la classe libre du Studio Muller puis se forme au Théâtre Immersif avec Simón Hanukai et Sébastien Bonnabel du Collectif du Libre Acteur, dont elle fait désormais partie. Comédienne – improvisatrice depuis plus de 10 ans, Fanny fait partie de la Ligue d’Improvisation de Paris pendant 6 ans. En 2016, elle crée le spectacle d’improvisation long format Les Ladies improvisent programmé à Avignon, à Paris, à Lyon, à Bordeaux et à Nantes. Elle est également au casting de L’histoire dont vous êtes le héros avec sa troupe Les Simples ainsi que du spectacle Vibration qui porte au plateau le concept du court- métrage à contraintes, impulsé par les ambiances créées en live par un musicien. Elle se spécialise également en théâtre immersif et s’amuse à casser les codes et le 4e mur, en jouant à 360° parmi les spectateurs dans Close, la création immersive de la compagnie Big Drama, qui joue à guichets fermés deux saisons de suite dans un lieu tenu secret, pour une expérience in-édite dans le Paris de 1918. Elle participe au challenge 48h de création immersive avec une quarantaine d’artistes internationaux ainsi qu’aux expériences immersives de Madame Lupin : Conversation Restaurant et Curiosity leads to trouble, inspiré de l’univers d’Alice au pays des merveilles.

Les collaborateurs.trices

Laure Barrière – Les Matriochkas

Arnaud Vernet « Le Naun »

Manon Tarasconi – manontarasconi.frvimeo.com/manontarasconi

Anaïs Morisset – Desmond @utbarleywww.anaismorissetdesmond.com

Nancy Mbatika – Chronique d’une femme / d’un homme en or